Resized_capacit__d_emprunt

La signature d’un compromis de vente entre un vendeur et un acquéreur marque l’engagement des deux parties concernant le transfert de propriété du bien en faisant l’objet.

Passé un délai de 10 jours de rétractation (ou de réflexion), l’acquéreur est engagé vis-à-vis du vendeur et sera donc amené à verser à ce dernier une indemnité de 10% du prix d’acquisition si il décide volontairement de renoncer à l’opération.

Notons que ce délai court à compter de la première présentation à l’acquéreur de la lettre notifiant l’acte et non pas du jour de la conclusion du contrat. Seule possibilité pour l’acquéreur de sortir de l’opération sans frais une fois ce délai passé : justifier de refus bancaires concernant le financement. Il est donc important de valider en amont votre capacité d’emprunt auprès d’un professionnel.

Simuler son projet auprès de sa banque

Afin de déterminer votre budget de façon précise, et ainsi orienter vos recherches et vos visites en fonction de votre capacité d’emprunt, prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire. Celui-ci, sur la base de vos revenus (salaires, revenus fonciers…) et de vos charges (prêts en cours, loyers persistants…), sera en mesure de vous indiquer le montant du prêt auquel vous avez droit.

En y ajoutant votre apport personnel, et en tenant compte de l’ensemble des frais liés à une acquisition immobilière (frais de notaire, frais de garantie et frais de dossier), il vous sera alors possible de déterminer le prix maximum d’un bien pour lequel vous serez en mesure de vous positionner.

Faire appel à un courtier en prêt immobilier

La simulation faite auprès de votre banque avec votre conseiller constitue une première étape vous donnant une idée de vos capacités. Cependant, chaque banque ayant ses propres critères d’éligibilité, ses propres méthodes de calcul et ses propres cibles de clientèle, il est tout à fait possible en fonction de votre profil et de votre projet, qu’un autre établissement bancaire puisse optimiser votre capacité d’emprunt.

Il est donc conseillé de solliciter un courtier en prêt immobilier connaissant l’ensemble des acteurs et leurs spécificités. Celui-ci pourra ainsi vous mettre en relation avec l’établissement répondant au mieux à vos problématiques en termes de durée, de taux ou de type de montage.

Prenons l’exemple d’un couple mettant sa résidence principale en vente en vue d’acquérir un bien plus grand suite à la naissance d’un enfant, l’intervention d’un établissement bancaire proposant les meilleures solutions en termes de prêt relais peut s’avérer déterminant. Gardez bien en tête que votre conseiller ne possède la vision que d’une seule banque : la sienne. La solution la plus adaptée à votre projet se trouve peut-être auprès d’un autre établissement.