Resized_paris_demain

Le cabinet d’audit et de conseil, Pricewaterhouse Coopers (PwC) a publié la 1ère édition de son étude « Villes d’aujourd’hui, métropoles de demain». PwC évalue dans cette étude la capacité des métropoles françaises à s’adapter aux enjeux de demain et à se réinventer pour devenir incontournables et attractives. Pour établir ce classement, le cabinet d’audit et de conseil s’est basé sur 60 indicateurs répartis en 13 familles et trois grands thèmes : « Potentiel et connexion au monde », « Qualité et cadre de vie » ainsi que « Capital économique ». Paris se classe deuxième derrière Lyon et devant Toulouse et Bordeaux.

« Potentiel et connexion au monde » : Paris 1er

Paris domine cette thématique grâce à sa position de plateforme internationale incontournable. De plus, la transformation numérique est avancée avec une couverture en très haut débit développée.

« Capital économique » : Paris 1er

La métropole parisienne confirme son rôle de moteur de l’économie française. La région parisienne pèse à elle seule 30% du PIB français avec un taux d’emploi solide. De plus Paris attire des entreprises innovantes et créatives au sein d’un écosystème dynamique. Seul bémol le coût de la vie qui freine l’attractivité de la capitale.

« Qualité et cadre de vie » : Paris 5ème

Le point a amélioré pour la capitale est la qualité de vie qui est devenue l’un des facteurs déterminants pour la compétitivité urbaine. Malgré une très belle offre en termes de loisirs et d’activités culturelles, le bât blesse sur l’accessibilité aux soins et aux établissements médicaux.

Conclusion :

Ce classement confirme l’intérêt d’investir dans l’immobilier en résidence principale ou en investissement locatif à Paris. Le dynamisme et le développement à venir de l’agglomération parisienne permettra d’obtenir une tension en termes d’offre et de demande sur le marché immobilier pour les années à venir. Il ne faut pas oublier qu’un investissement immobilier est un placement de long terme et que les prévisions factuelles sont plus intéressantes que la conjoncture actuelle. 

 

source : PwC publication