Resized_projet-immobilier

Un achat immobilier est un projet qui se prépare. Il y a de nombreux aspects à prendre en compte pour éviter toute mauvaise surprise pouvant avoir un impact financier significatif. Prixmmo vous a listé les erreurs à ne pas commettre :

Bien évaluer son budget et les frais annexes

Inutile de visiter des biens hors de portée de votre budget. C’est pour cela qu’il est important de connaître le montant maximum que vous pouvez investir. Vous pouvez en faire la demande à votre banquier ou vous référez à l’article suivant « Connaître son budget immobilier ». N’oubliez pas qu’il est nécessaire d’ajouter à votre offre d’achat les frais de notaire (entre 7,5 et 7,8% du prix de l’appartement) et le cautionnement bancaire (entre 1,2 et 1,5% du prix de l’appartement).

Découvrir l'article, Connaître son budget immobilier.

L’état de la copropriété

Il est important de demander les derniers procès-verbaux des assemblées générales. Ils vous permettront de connaitre les charges récurrentes et les dernières charges exceptionnelles pour évaluer vos futurs flux financiers. Il faut s’assurer que les travaux votés sont bien à la charge du vendeur et que les copropriétaires sont bien à jour dans le règlement de leurs charges de copropriété.

Travaux et charges à venir

Pensez à intégrer dans votre projet les travaux à venir liés à votre acquisition. Si les compteurs d’eau ou électrique sont collectifs, il y aura sûrement dans les années qui viennent une volonté de passer à des compteurs individuelles. Faire attention aussi à la date du dernier ravalement et à la présence d’éléments générateurs de charges élevés comme un toit en zinc ou des arbres nécessitant un élagage récurrent.

Effectuer une seconde visite

L’achat d’un appartement relève beaucoup de l’affectif, mais ceci ne signifie pas d’y réfléchir à la va vite. Demandez à l’agent immobilier une seconde visite pour vous assurer que vous avez pris en compte tous les éléments déterminants. Pensez à regarder l’état des boites aux lettres qui est souvent un signe révélateur de la bonne tenue de la copropriété et de vérifier s'il n'y a pas de nuisance sonore majeure provenant d’une activité proche du bien désiré.

Une fois tous ces éléments pris en compte, vous avez tout pour réaliser une opération sereine. Vous n’avez plus qu’à effectuer une offre d’achat (en règle générale, vous avez une marge de négociation pouvant aller jusqu’à 5% du prix demandé). Une fois que votre offre est acceptée, il vous faudra obtenir le financement et passer chez le notaire, voir le déroulé des étapes dans l’article suivant « Les étapes pour l'achat d'un bien immobilier ».